More coursework: 1 - A | B | C | D | E | F | G | H | I - J | K - L | M | N - O | P - S | T | U - Y

La france et leurope

Le 25 Mars 1957 marque un des evenements les plus importants du 20eme siecle ainsi que le debut d'un projet et d'une entreprise gigantesque: le Traite de Rome institue une communaute economique europeenne dite "CEE" comportant les 6 pays de la CECA. Actuellement, la CEE comporte un total de 15 pays et unit des nations comme par exemple la Grece, la France, le Norvege, la Suede et l'Espagne, dans un ensemble economiquement et politiquement stable qui a pour but de favoriser la croissance economique.

L'accroissement journalier des flux d'informations ainsi que de produits destines a etres exportes, s'accompagnent d'un flux de population de plus en plus grand entre les divers pays composants la CEE. Mais comment l'unite entre peuples s'operera t-elle quand les Europeens se caracterisent par des cultures et des passes qui se different largement, et comment reagira chacun envers "l'Autre"?

Le but de cette dissertation sera donc d'aborder cette question apres avoir etudie de plus pres quelles etaient les visions passees sur l'idee d'union des peuples Europeens. Nous formulerons des arguments de nature sociologique et philosophique, inspirees a la fois de penseurs du passe comme Victor Hugo et Paul Valery, ainsi que du present en se referent a Gilles Lipovetsky.

Le 19eme siecle se caracterise par une serie de boulversements en Europe qui vont influencer les pensees de maniere assez considerable. Cette influence avait deja commence a partir du 18eme siecle, le siecle de Lumieres, quand des grands penseurs comme Voltaire, Rousseau, Montesquieu et Diderot on soutenu les idees de liberte, egalite et fraternite qui apparurent durant la Revolution Francaise en 1789. Les grands philosophes on mis l'accent sur le fait que l'homme est semblable a so voisin et merite d'avoir acces a l'education, a la culture et a l'enrichissement de son esprit, tout en utilisant la raison et la science comme guides. Ceci a donc promulge une idee d'unite entre les etres humains autour d'un meme sentiment d'espoir dans l'homme. Le progres dans la pensee s'accompagne d'un progres technologique qui dote l'Europe d'un certain air d'optimisme. Pourtant, les guerres Napoleoniennes et les revoltes en Allemagne annoncent l'ecroulement d'un optimisme presque naif, mais qui ne mourra pas. En 1949 lors du Congres de Paix , le grand ecrivain, poete et "pere de la France" Victor Hugo va marquer l'ouverture d'une nouvelle vague d'optimisme pour son pays.

Selon Victor Hugo, l'Europe devrait unir ses forces pour former un ensemble ideologiquement, politiquement et economiquement stable ; selon l'ecrivain, cette union aurait pour consequence la paix et le bien etre mondial. La liberte serait un ingredient necessaire pour que l'union puisse voir le jour, tandis qu'Hugo semble convaincu que le futur sera caracterise par un monde harmonieux. Cette union est etroitement reliee a l'idee de Providence car "Dieu le veut ce but sublime!" . Hugo se refere a une destinee commune et fait croire a son audience que l'amour et la foi suffisent pour accomplir une telle oeuvre de dimensions immenses. La base de la construction prevue par Hugo serait la paix mondiale tandis que l'outil de construction serait la civilisation. Cette derniere serait confiee a des pays puissants comme la France ou l'Angleterre qui eux serviront de modeles de pays civilises. L'union ideologique se ferait autour une idee de fraternite Europeenne, de paix et d'entraide entre les etres humains formant les divers peuples. A l'aide de la notion de destin, Hugo pense que l'unite ideologique pourra s'achever. A ce qui concerne l'unite historique entre les peuples divers, celle-ci serait restauree grace a la civilisation et la paix, sur un chemin trace par Dieu. Mais qu'en est-il de l'union politique et economique entre les nations?

Hugo prevoit l'existence d'un Parlement europeen qui sera elu au suffrage universel, ce qui permettra a chacun de formuler son opinion. Chaque peuple sera charge d'elir son representant dans le Parlement qui essayera de satisfaire les interets de son pays. Du point de vue economique, Hugo met l'accent sur l'idee de bien etre collectif qui sera le fruit d'une richesse mieux repandue, celle-ci rendue possible grace au travail collectif de plusieurs peuples, chacun offrant ce qu'il possede. Hugo prevoit donc pour resumer une Europe unifiee, intellectuellement et materiellement riche et ou figureront des nations qui formeront desormais partie que d'un peuple.

En realite, cette vision d'Hugo est tout a fait caracteristique de son epoque, et bien qu' assez visionnaire elle peut etre facilement reliee aux evenements historiques auxquels on a fit allusion auparavant. On pourrait meme qualifier la vision d'Hugo comme etant optimiste sans bornes, tandis que chez d'autres comme chez Paul Valery l'idee d'union est plutot ce qu'il faudrait en tant que necessite pour pouvoir acceder a un optimisme futur.

Grand penseur et poete francais, Valery nous exlplique dans son livre intitule "Le monde actuel" publie en 1933, que l'Europe se trouve dans une situation assez precaire puisque regne une "paix virtuelle". Cet etat d'instabilite et de desequilibre est du au fait qu'au sein de l'Europe il existe toujours des nations qui ne sont point satisfaites de leur situation et qui desirent acceder a quelque chose de meilleur. L'issu de chaque guerre est donc baptise de periode de paix, mais ce que Valery montre c'est qu'il faudrait plutot penser au commencement d'une periode de "non guerre", qui menera ineluctablement a un futur conflit. L'Europe aurait du s'unifier depuis l'ere Napoleonienne, et maintenant que la France et l'Europe se trouvent a la veille de la seconde guerre mondiale l'union semble etre, selon Valery, imperative.

Contrairement a Hugo, Valery n'a pas une vision romantique de l'union des peuples en Europe et il rentre plus dans le detail quand aux implications historiques et culturelles de la chose. Celui-ci explique comment l'histoire de chaque nation est intimement relie a celle des autres, puisque l'histoire se repete partout mais avec un ordenement des evenements different. Sa vision est en quelque sorte plus philosophique en faisant allusion par exemple au fait que les valeurs que possedent chaque peuple ne sont que des valeurs et peuvent donc s'adapter au besoin important qui est d'unir l'Europe face a la guerre.

Nous venons donc d'etudier la vision de deux penseurs parmis tant d'autres qui ont formules des reflexions sur la notion d'union entre les peuples de l'Europe. Mais qu'en est-il de la pensee moderne, dans une epoque ou la CEE existe vraiment et ne represente plus un simple veux ou projet sans bases veritables? Il semble que dans le passe Valery et Hugo voient l'union des peuples comme une necess ite selon le premier, tandis qu'une destinee pour le second. Mais maintenant que l'union n'est existe comment se deroulera l'union concrete entre individus?

Actuellement, la possibilite de poursuivre ses etudes ainsi que de travailler a l'etranger font que des peuples tres divers viennent face a face et s'affrontent non seulement sur le marche du travail mais aussi dans la sphere du social et du prive. Selon Gilles Lipovetsky , le monde contemporain est caracterise par l'indifference pure resulant de la revolution de la consommation et la communication de masse. Ceci a pour resultat que les individus faisant partie des societes modernes se replient sur elles memes et se resignent a la conquete du Moi, notion inventee par Immanuel Kant. Dans son livre intitule "L'Ere du Vide", Lipovetsky fait allusion a ce qu'il apelle "la seduction non stop".

L'homme qui vit au sein de la societe contemporaine est seduit par l'hyperchoix. L'abondance des produits, des images et des services mis a la disposition de l'individu simple et a la portee de chacun creent un univers transparent dans le sens ou c'est un monde dans lequel le consommateur peut tout faire. Tout est offert a l'individu, ainsi que les cadres coercitifs et rigides de la societe sont abattus pour fair plaisir au besoins du consommateur. Dans le "desert social" qui se creer, l'individu souverain se dresse et devient autonome puisque la societe lui offre tout dont il a besoin pour que celui-ci satisfasse ses besoins tout en etant detache de son voisin. L'individu laisse tomber les valeurs traditionelles de la famille, de la religion et l'Eglise, du savoir base sur l'education et de l'armee. Il est desormais possible de vivre parfaitement bien au sein du milieu social sans se poser des questions sur son but et le sens de ses actions, et donc l'idee de Nietzsche sur l'angoisse que ressent l'homme moderne ne tient plus, il y a maintenant que "l'indifference, pas la detresse metaphysique".

On constate de plus en plus un desengagement de la vie sociale: l'exemple le plus concret c'est l'accroissement des abstentions aux elections. L'homme moderne est frappe par le doute, et face a un futur incertain il se replit sur le present et sur soi meme de facon a faire face a un monde exterieur qui est menacant. En se repliant dans le present, l'homme perd le sens de continuite historique ce qui est suivit par une perte des valeurs traditionelles. De plus, la societe devient caracterise par un manque de codification definitive a cause des options si multiples quand ca vient au mode de vie ou de pensee, et donc chaque personne perd ses reperes traditionels. Il y a "l'apotheose du temporaire" et donc manque de stabilite au sein du milieu social, tandis que l'individu change de mode de vie en recherche du Moi interieur. L'indifference resulte donc de l'exces, de l'abondance et de la saturation.

La seule chose qui reste a l'homme c'est de repondre avec apathie et se replier sur lui meme: "En fait, c'est de la desertion generalisee des valeurs et finalites sociales, entrainee par le proces de personalisation que surgit le narcissisme." L'idee de Lipovetsky quand celui-ci fait reference a cette notion de narcissisme c'est que l'un des elements qui caracterisent le refermement sur soi c'est les fait que l'homme essaye de connaitre son Moi et s'aimer assez pour ne pas avoir besoin de l'Autre. En se liberant des codes publics existants ainsi que des codes sociaux, les individus font leur mieux pour s'exterioriser de moins en moins de maniere a consacrer leur temps et effort a se decouvrir soi meme. L'homme parvient donc a creer un monde a lui consacre a se decouvir, et dans lequel il se propose lui meme des valeurs, des normes et des limites pour remplacer celles qui ne sont point offertes par le milieu social, caracterise par Lipovetsky comme etant un desert.

La societe contemporaine est donc caracterisee par l'alienation et par l'isolation de l'individu du monde public et social. Face a l'abondance d'information et de possibilites, l'homme se replit sur lui meme et voit l'Autre comme etant un simple etranger. Ainsi nous arrivons a distinguer une difference fondamentale entre les visions du passe et du present a propos de l'union des nation europeennes et des relations humaines au sein d'une union economique. Tandis qu'Hugo et Valery nous parlent d'union comme etant le resultat d'une destinee ou une necessite, la vision moderne fait face a la notion d'une perspective tres differente. Il ne s'agit plus de se demander comment et pourquoi des peuples divers devraient vivre ensemble au sein d'une entite apellee Europe, ni comment des peuples differents peuvent coexister, mais comment dans une telle societe moderne decrite par Lipovetsky l'homme detache de toute nationalite pourra continuer de vivre dans un milieu social en general. Le probleme s'elargit donc et ne devient plus un probleme entre disons le grec et le francais, mais plutot un probleme entre moi et l'Autre. La question a se poser n'est donc plus comment des peuples culturellement differents viverons ensemble, mais comment l'homme en general parviendra a coexister avec son semblable dans une societe qui prone l'individualisme et l'indifference quelque soit la nationalite des persones qui la composent.

Source: Essay UK - http://www.essay.uk.com/coursework/la-france-et-leurope.php



About this resource

This coursework was submitted to us by a student in order to help you with your studies.


Search our content:


  • Download this page
  • Print this page
  • Search again

  • Word count:

    This page has approximately words.


    Share:


    Cite:

    If you use part of this page in your own work, you need to provide a citation, as follows:

    Essay UK, La France Et Leurope. Available from: <https://www.essay.uk.com/coursework/la-france-et-leurope.php> [31-05-20].


    More information:

    If you are the original author of this content and no longer wish to have it published on our website then please click on the link below to request removal: